Le PID

Le PID ou dégradation potentielle induite est invisible à l’œil nu. Il conduit à des pertes de puissance dans certains modules, provoquées par des courants de fuite. Le phénomène semble résulter de facteurs environnementaux comme la température, l’humidité, la nature du sol, la proximité de l’installation solaire avec le sol,… En fait le sodium et le lithium semblent être les principaux coupables de la migration intempestive des ions.

Les pertes peuvent atteindre 15% du rendement de l’installation. Des correctifs existent.

La seule manière de connaitre si votre installation souffre de ce problème est d’en mesurer l’ensemble des caractéristiques électriques. La maintenance de toute installation solaire prend de plus en plus d’ampleur et permet à ceux qui s’en soucient d’augmenter la performance et donc leurs revenus.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *