L’ENERGIE SOLAIRE DOMINERA-T’ELLE EN 2030 ?

En développement rapide depuis 5 ans (même si l’Europe reste à la traîne) l’énergie solaire est toujours à la traîne par rapport à l’éolien, la biomasse et l’énergie hydraulique. Mais sa marge de progression est la plus grande.

Tout dépendra des avancées en matière de taux de conversion lumière-électricité, de stockage d’énergie et de son utilisation.

De nouvelles méthodes de fabrication arrivent avec des taux de conversion supérieur à 40% contre 15% actuellement. Et aussi une utilisation sous forme de film sur un nombre incalculable de surface encore inexploitées aujourd’hui.

Après 2 ans de déclin, le photovoltaïque fait son grand retour; les technologies ont évolué (et évoluent toujours). Les problèmes de coût et d’intermittence qui déstabilisait l’équilibre du mix énergétique sont en passe d’être solutionnés.

C’est l’un des points essentiels que nous suivons avec attention chez Voltanet, les moyens de stockage de l’électricité (certaines batteries pour particuliers permettent de stocker 6 jours d’électricité) font des progrès énormes et offriront la solution à la problématique de l’intermittence de l’énergie solaire et de son utilisation. Des tests grandeur nature ont déjà lieu en France dans des villages entiers.

Dans le même ordre d’idée, le développement des réseaux intelligents est en train de prouver (en France notamment) que le lien batteries-compteurs communicants permet de résoudre l’intermittence de la production en lissant l’utilisation de l’énergie en fonction de la production et des besoins.

Cela rendra la production solaire photovoltaïque, à l’horizon 2030, moins chère que celle du nucléaire ou du charbon.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *