Le solaire est-il mort ?

La terre tourne toujours autour du soleil ; l’énergie solaire est donc abondante ; les progrès technologiques améliorent les rendements des panneaux photovoltaiques soit par augmentation pure du rendement (il a plus que doublé en 5 ans) soit par captation différente de son rayonnement (jour+nuit).

Les cellules photovoltaiques de troisième génération, qui vont bientôt arriver, vont révolutionner le marché.

D’autre part, les coûts de fabrication des cellules ont fortement diminué ce qui augmente leur rentabilité et permet aux primes gouvernementales de ne plus (ou moins) être nécessaires.

Elles existent toutefois encore en Belgique (Plan Qualiwatt) et en France (Fonds régional d’Excellence environnementale ou autres).

Plus de 37 Gigawatts ont été installés dans le monde en 2013 ; un record partout sauf en Europe qui a installé 10 Gigawatts l’année passée (la moitié de 2011).

Quoiqu’il arrive, le prix de l’électricité ne diminuera pas. Or votre installation solaire, certes amortie en +/- 8 années, continuera encore à produire pendant 15 ans, sans autre coût que sa maintenance et son nettoyage.

Au risque d’en surprendre plus d’un, nous pensons qu’après un gros trou d’air, le nombre d’installations devrait à nouveau augmenter à partir de 2016.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *